LÉGISLATION PÊCHE EN RANCE.

Entre La Hisse et Dinan la pêche, jadis libre, est maintenant payante...!!!

Le grand chambardement continue. Les caprices de Dame Nature ? Le changement climatique ? L'inversion des courants ?

Non, plus prosaïquement une nouvelle source de revenus au détriment des traditions et des mouilleurs de fils, taquineurs de gardons et autres habitants des fonds de la Rance entre l'écluse du Châtelier et le vieux pont de Dinan.

Par quelle aberration peut-on déclarer que la salure des eaux de la Rance, à cet endroit, a radicalement changé et affirmer péremptoirement que désormais elles sont déclarées douces.

Il y a là, bien sûr, des cartes de pêche à vendre.

Ces eaux deviennent fluviales et sont soumises à une nouvelle réglementation.

Quid alors de tous ces bateaux qui nous viennent de la mer et qui éclusent pour aller à Dinan ? Va-t-on leur imposer, comme il se doit, de posséder le permis fluvial ? Les commerçants de la ville et du port ne verraient pas cela d'un bon œil et les plaisanciers pourront alors dirent : "payez pour nous pauvres pêcheurs"... à méditer.

 

L'EAU DE MER REMONTANT DANS LA RANCE CANALISÉE...

Les marées importantes, sans pour autant être qualifiées de grandes, déversent toujours d'innombrables mètres cubes d'eau salée comme ont peut le voir sur les deux photos ci-dessus.

Tandis que l'écluse donne le passage à nombre de bateaux à voiles ou à moteurs dont beaucoup ne possèdent pas le permis fluvial alors que la règlementation et le balisage sont différents.

Les pêcheurs de carrelets, photos ci-dessous, n'ont plus qu'à remiser définitivement leurs filets dans lesquels bars, anguilles, mulets et autres poissons de mer se faisaient prendre.

Selon que vous soyez puissants ou misérables....!!!